Caractéristiques des plantes envahissantes

 Pourquoi sont-elles envahissantes?

Certaines plantes aquatiques sont considérées comme envahissantes parce qu’elles peuvent se reproduire de plusieurs façons et coloniser rapidement une grande surface.

  o  Elles peuvent se reproduire d’une part en formant des graines qui se détachent et génèrent d’autres individus.

  o  D’autre part, de nouveaux individus peuvent se développer à partir des racines de la plante (phénomène de drageonnement).

  o  De même que chaque fragment de la tige peut se détacher, s’enraciner et générer un autre spécimen (phénomène de bouturage).

 

  Les 3 espèces suivantes ont été identifiées dans le lac Mercier en août 2008:

 

  *** Myriophylle à épi   (Myriophyllum Spicatum)

D-eau3

 

Le myriophylle à épi est une grande plante aquatique submergée qui forme des colonies souvent très denses. Il se reproduit par dispersion de ses graines, par drageonnement et  par bouturage. Le bouturage est son principal mode de multiplication, ce qui en fait une plante très envahissante.

Le myriophylle à épi s’enracine sur la vase, le sable, le gravier et sur des  débris végétaux, à des profondeurs variant de quelques centimètres à plusieurs mètres d’eau.

D-eau1Photo: laclabelle.org                                 

D-eau2.1           
      

Myriophylle à Épi

 

Il  se caractérise par de longues tiges fines et souples munies de  minuscules feuilles ressemblant à des plumes. Il pousse jusqu’à  la surface en se ramifiant en plusieurs autres tiges secondaires, formant des amas denses. Ses petites fleurs, blanches ou rouges, et ses fruits brun foncé forment des épis dressés à l’extérieur de l’eau.

 

***  Élodée de Nuttallii  ( Elodea Nutallii)
D-eau4.1

L’élodée de Nuttallii est une plante aquatique submergée mesurant généralement moins d’un mètre. Elle croît en colonies très  denses et étendues. On la reconnaît par ses nombreuses petites feuilles vert pâle et pointues et une longue queue se terminant de  minuscules fleurs blanchâtres submergées ou qui flottent à la surface de l’eau.

D-eau6lacssouslasurface.com

Elle s’enracine de préférence sur la vase ou le sable dans un à trois mètres d’eau, mais s’adapte aussi à des secteurs plus profonds.

L’élodée se multiplie par drageonnement et par bouturage, représentant ainsi un grand potentiel d’envahissement.

 

 *** Potamot à larges feuilles  (Potamogeton amplifolius)

                                                                     D-eau7Regional AIS Education Specialist, Golden Sands RC&D Council, Inc., Stevens Point, WI

Le potamot à larges feuilles est l’une des plantes indigènes les plus envahissantes de nos lacs.

Le Potamot  colonise sur les fonds vaseux à une profondeur de deux à quatre mètres. Sa propagation se fait par drageonnement et par bouturage de la tige. On le reconnaît à ses grandes feuilles submergées rougeâtres et courbées.

Ses feuilles flottantes ovales et ses épis dressés qui tapissent l’eau sont visibles de loin.

D-eau8Courtesy of Edward G. Voss. USDA NRCS. 1995. Northeast wetland flora:

Field office guide to plant species. Northeast National Technical Center, Chester

 

 

 

 

 

  

 

error: Alert: Content is protected !!